Initiatives actuelles

Souplesse et innovation dans la formation technique des apprentis

Survol

Le programme du gouvernement fédéral Souplesse et innovation dans la formation technique des apprentis (SIFTA) finance dix projets pilotes afin de mettre à l’essai l’apprentissage en ligne, la formation anticipée, des salles de classe mobiles et/ou l’entraînement sur simulateur.
Les projets pilotes partagent des objectifs liés à des obstacles communs à l’apprentissage, ce qui souligne l’applicabilité et l’importance de l’initiative :
• Aider les apprentis à progresser et à achever leur formation
• Réduire les listes d’attente, le temps à l’extérieur du milieu de travail et le nombre de semaines à toucher l’assurance-emploi (AE)
• Créer un accès à la formation pratique, en particulier pour les apprentis des milieux ruraux et du Nord, grâce à des simulateurs et des unités de formation mobiles
• Faire participer à la formation en ligne les apprenants, les enseignants, les employeurs et/ou les groupes sous-représentés en apprentissage Engage
• Appuyer l’apprentissage et le développement des compétences des apprentis

Les projets pilotes

British Columbia Institute of Technology (BCIT)
BCIT offre une formation qui combine la formation en ligne et en salle de classe pour les monteurs d’installations au gaz, les tuyauteurs et monteurs d’appareils de chauffage, les plombiers et les techniciens en réfrigération et en climatisation. La composante en ligne comporte des séances dirigées par un instructeur et un soutien en temps réel par l’instructeur afin de surmonter l’isolement des apprentis. Les forums virtuels pour l’interaction d’apprentis proposent des tâches structurées et non structurées à compléter. Dix simulations Web et 36 vidéos et animations assurent que l’apprentissage est interactif et participatif.

Collège Boréal et collège Lambton
Le projet du Collège Boréal offre des cours avec des composantes en ligne et en salle de classe à 40 à 50 apprentis menuisiers et techniciens d’équipement lourd en français et en anglais.
Collège communautaire du Nouveau-Brunswick (CCNB)
Le projet pilote du CCNB augmente l’utilisation de la technologie éducative novatrice dans les domaines de formation du Sceau rouge. En particulier, le CCNB utilise de plus en plus la composante en ligne et améliore l’utilisation de simulateurs logiciels dans le programme de technicien en réfrigération et en climatisation et intègre les éléments d’apprentissage en ligne et de technologie en simulateur dans le programme de soudure. De plus, un laboratoire de soudure mobile permet au CCNB de mener des activités de sensibilisation et de promotion qui ciblent les étudiants ruraux et sous-représentés, y compris ceux des collectivités des Premières nations.

Collège communautaire de la Nouvelle-Écosse
Le Collège communautaire de la Nouvelle-Écosse augmente l’accès et la réussite des apprentis en construction et en électricité industrielle grâce à l’élaboration et à la mise en œuvre de quatre outils de formation alternatifs d’intégration. Le projet comprend l’utilisation du centre d’apprentissage mobile dans les régions éloignées de toute la province, la conception et la construction d’environ 196 simulateurs de formation mobiles, la refonte de l’ensemble des 33 cours théoriques au moyen d’une plateforme d’apprentissage en ligne et la création d’une unité de diffusion Web mobile accessible au corps d’enseignants, à l’industrie et aux apprentis. Chacun des outils d’apprentissage fonctionne indépendamment et/ou peut être combiné de multiples façons afin de bonifier l’apprentissage. Par exemple, les simulateurs de formation mobiles peuvent être utilisés par les apprentis dans le centre d’apprentissage mobile, une salle de classe sur le campus ou la salle de conférence d’un employeur. Les diffusions enregistrées sur le Web sont une ressource d’apprentissage supplémentaire de la plateforme Desire2Learn (D2L). Les apprentis ont accès aux outils à mesure qu’ils sont élaborés. Les apprentis sont actuellement inscrits aux cours théoriques de niveaux deux et trois dans D2L, utilisent les nouveaux simulateurs de formation mobile et le centre d’apprentissage mobile s’est déplacé pour desservir les apprentis de deux communautés éloignées. Ces quatre approches alternatives à la formation technique devraient atteindre jusqu’à 80 apprentis en Nouvelle-Écosse et 5 autres à l’Île-du-Prince-Édouard.

Institut de formation de l’Ontario des conducteurs d’engins de construction (OETIO)
L’OETIO a acheté des nouveaux simulateurs de grue pour les opérateurs de grues mobiles et à tour dans le cadre de son projet pilote. Jusqu’à 120 apprentis passent 60 heures supplémentaires à l’opération de la grue ou d’un simulateur, et s’appuient sur une base de données de rendement qui suit les progrès de chaque apprenti en fonction de leurs pairs. En permettant l’apprentissage pratique de scénarios de formation plus complexes conçus par l’employeur, les apprentis ont l’occasion de pratiquer des scénarios difficiles et/ou dangereux dans un environnement contrôlé. Des conducteurs ont collaboré avec des employeurs à la conception de ces scénarios afin d’assurer que les compétences sont transférables aux conditions de la vraie vie.

Collège Portage
Le programme technologie des moteurs diesel vise à former les apprenants aux questions fondamentales des moteurs, à l’entretien et à la réparation, aux systèmes moteurs, aux systèmes d’injection de carburant diesel, aux systèmes de gestion électronique du carburant, et aux systèmes de chargement lourd et de démarrage. Le mode de prestation unique permet aux apprenants de conserver leur emploi tout en ayant accès à une formation de qualité. La méthode de formation intégrée est composée de 12 semaines de théorie en ligne, suivie de quatre semaines de formation pratique en face à face. Une fois leur programme achevé, les étudiants ont la possibilité de se soumettre à l’examen provincial d’apprentissage. Avant la mise en place du programme technologie des moteurs diesel, le collège Portage a établi avec succès le programme pré-emploi pour techniciens d’équipement lourd en premier niveau de formation. Pour un portrait de l’expérience de ce programme, cliquez ici.

Collège Red Deer
Dans le cadre de son projet pilote, le collège Red Deer offre une formation technique anticipée dans le métier de soudeur, en commençant par la formation en simulateur dans la communauté de ses partenaires des Premières nations. Le reste de la préparation de la cohorte comprend une formation sur le campus, une formation en ligne, des modèles de test innovateurs, le développement personnel et un stage co-op en milieu de travail. Cette approche intégrée entre le collège communautaire et l’industrie vise à augmenter l’accès à la formation en apprentissage pour 50 participants autochtones et à les appuyer jusqu’à ce qu’ils deviennent au final des travailleurs qualifiés.

Saskatchewan Polytechnic
Saskatchewan Polytechnic met en œuvre un projet pilote doté d’un modèle d’apprentissage hybride pour 152 apprentis. Les métiers comprennent électricien en construction, plombier, technicien d’équipement lourd et mécanicien de camions et de véhicules de transport. Le projet a pour but d’augmenter l’interactivité de l’apprentissage avec les enseignants afin que les étudiants tirent avantage des conseils et de l’orientation de l’instructeur et ne se sentent pas isolés. Afin de créer davantage de liens entre l’apprentissage en ligne et la formation en milieu de travail, les apprentis reçoivent des devoirs qui leur exige de poser des questions à leur compagnon d’apprentissage surveillant. Les réponses font partie intégrante des discussions des cours en ligne.
Université Thompson-Rivers
Dans le cadre de son projet pilote, l’Université Thompson-Rivers offre à 60 apprentis tuyauteurs qui sont sans emploi ou qui changent de carrière, des occasions d’effectuer de manière accélérée les niveaux supérieurs de leur formation en combinant l’apprentissage en ligne et des laboratoires en salle de classe.

Collège Yukon
Le collège Yukon offre une formation technique en ligne et sur place dans les métiers de menuisier, technicien de système de chauffage au mazout, monteur d’installations au gaz, mécanicien de machinerie lourde, plombier et technicien de service automobile dans le cadre de leur projet pilote au Yukon. Ce projet crée un accès supérieur pour les apprentis autochtones et ruraux et du Nord.

Recueillir des pratiques exemplaires
Le Forum canadien sur l’apprentissage (FCA-CAF) participe à la facilitation de liens entre les projets pilotes, recueille les commentaires des participants et partage largement les conclusions.
Un sondage national auprès de 548 apprentis formés en bloc a permis de recueillir des données de base afin de mieux comprendre les coûts encourus par les apprentis et leurs attitudes à l’égard de la formation technique. Les entrevues avec les participants et administrateurs des projets pilotes montrent comment ceux-ci appuient ou non les progrès ou l’achèvement, améliorent l’accès à la formation pratique et génèrent des économies.
En vue de s’assurer que les leçons tirées de ces projets n’échappent pas à la communauté élargie, le FCA-CAF partagera les constatations lors d’un atelier en octobre 2017 et de la conférence nationale sur l’apprentissage de 2018.

Autres points à envisager?
Alors que les projets pilotes au mode de prestation alternatif mèneront peu probablement à des changements intégraux dans la formation technique en apprentissage, ils offrent un aperçu stimulant de l’évolution de l’apprentissage. La technologie est utilisée ici afin de surmonter des obstacles à l’accès et d’autres bonnes idées sont évaluées à la lumière de résultats tangibles. L’innovation de ce type est cruciale à la pertinence continue de tout système d’apprentissage de calibre mondial.
Alors que SIFTA est axé sur des approches alternatives de la formation technique, le projet propose un plan afin de traiter d’autres obstacles persistants à la formation en apprentissage à l’échelle nationale. La mise à l’essai de nouvelles approches peut être dispendieuse et coûteuse en temps. La réglementation décentralisée de l’apprentissage offre peu d’occasions d’adopter des pratiques prometteurs à l’échelle nationale et franchement aucune infrastructure pour en faire autant. À mesure que se poursuit l’expérience SIFTA, la communauté de l’apprentissage pourrait se demander où il existe d’autres occasions d’adopter une approche semblable.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec Emily : emily@caf-fca.org